Chloé Silbano, Exposition personnelle

L’exposition de Chloé Silbano propose des peintures, sculptures, vidéos d’actions et ça a à voir avec le monde.

Il est question d’objets à mépriser ; de porter des bagues d’une manière aussi contraignante que des talons hauts ; d’attitude ou de parure pour rester anonyme dans l’œil de la caméra ; de considérer que même si l’homme est au centre du monde il n’est de toute façon qu’un tube traversé par le monde ; au lieu de faire barrage de son corps, faire corps-fronde ; envisager une nouvelle manière de devenir propriétaire, marquer son territoire ; et aborder la politique des charges.

Ces points de vue s’incarnent dans des actions. Des mises en scène sont élaborées spécifiquement pour la peinture. Même si ce travail prend racine dans des actions réalisées en atelier, les possibles sensibles de la peinture le mènent ailleurs ; un ailleurs complémentaire à l’action, fait de sensible.